Une tempête crée souvent des surprises désagréables.
Inattendus les accidents doivent pourtant être réparés au plus vite.

En Belgique, les tempêtes les plus courantes sont ceux des vents.
Cependant, elle reste rare, de fait des dégâts apparaissent plus facilement.
Que ce soit une rangée de clôture arrachée, un arbre qui cède ou des débris végétaux.

Après constatation de la situation, vous appelez vite un jardinier.
Qui lui-même est sollicité par plusieurs personnes qui ont les mêmes urgences que vous-même et ne peut venir que dans quelques temps/jours.

Que faire ?

1. Communiquez clairement la situation

Afin de « passer avant tout le monde », l’astuce est de préciser l’urgence d’une situation.
Par exemple, l’urgence est différente entre un arbre qui est tombé au fond de votre jardin par rapport à un panneau qui pend dans le vide de votre terrasse.
Afin de ne pas vous fâcher avec votre jardinier, ajoutez-y des photos afin qu’il se fasse aussi une idée de ce que vous subissez et insistez sur le fait que la sécurité est votre priorité.
De plus, n’hésitez pas à lui transmettre l’impossibilité de régler la situation seul (si c’est bien le cas), votre jardinier devrait pouvoir vous placer en haut de liste au moins pour le temps de sécuriser la zone.

 

2. Placez des signalétiques temporaires

Après avoir sécurisé la zone, (interdisez à vos enfants d’aller dans le jardin, ramassez les branches tombées, etc.) seul ou avec de l’aide afin d’éviter tout accident.
Installez des signalétiques (banderoles, panneaux, bâches, …) qui resteront le temps d’organisez les réparations.

Vous pouvez demander à votre jardinier d’en apporter si nécessaire mais vous pouvez en trouver facilement dans tous boutique de bricolage.

 

3. Organisez les travaux

Que pensez-vous de profiter de cet accident pour renforcer votre installation ou de modifier le jardin ?

Il ne reste plus qu’à suivre la procédure habituelle pour l’organisation des travaux.

 

4. Et les assurances ?

Vérifiez votre assurance, certaines assurance ne couvrent pas les dégâts de bien à l’extérieur et encore moins des plantations même en cas de catastrophe naturelle reconnue.

Si oui, vous aurez le choix d’avancer la somme et de vous faire rembourser.
Ou attendez leur avis et laissez en l’état, cela peut prendre plusieurs mois.

 

Comment se prévenir de ce genre d’accident ?

Les assurances le savent bien, il est pratiquement impossible de prévoir ce genre d’accident.
Cependant certaines règles peuvent être mises d’application afin de minimiser la probabilité :

  • Contrôler la santé de vos arbres avec un arboriste tous les 5-10 ans même les plus petits
  • Faites des installations solides et choisissez des matériaux de qualité.
  • Préférez des constructions qui laissent passer le vent à travers eux

 

Exemple :

Voici un petit exemple d’une évacuation d’un arbre déraciné par la tempête.
Le client en a profité pour se débarrasser de la balançoire.

Au final, l’arbre et la balançoire ont été évacués.

Vous désirez faire appel aux services de PLAISIR VERT ?
Contactez-nous, nous vous répondrons au plus vite.

 

 

Garder le cap de Plaisir Vert en tant qu’entreprise utile qui démystifie le jardinage et qui permet que chacun profite de son espace vert est une priorité pour moi.

C’est toujours avec émerveillement que je découvre les enseignements du secteur vert où je m’empresse de les partager.

Aventureuse, éclectique, technophile, gourmande, … sont des caractéristiques qui me représentent bien.
Ce qui permet de fortement m’occuper dans la gestion de Plaisir Vert alors que je viens du secteur visuel.