Au printemps, nous sommes quelques fois confronté aux maladies des plantes.
Cette année, nous avons dû traiter radicalement la rouille du Genévrier.

Qu’est ce que la rouille de Genévrier ?

La rouille de Genévrier est une maladie fongique (champignon).
Elle se développe dans les blessures de certaines variétés de Genévrier.
Particulièrement celles qui ont un port et un développement bas.

La maladie s’exprime en se transformant en galles gélatineuse.
Et cela, dès que le climat se réchauffe.

Ces galles ressembles à des poches orange/rougeâtre (d’où le nom « rouille) qui s’ajoutent aux branches au plus près du tronc du Genévrier.
Lorsqu’elles sont remplies de spores, elles peuvent encore éclater.

Comment ça se passe ?

Peu après les spores se propagent et atteingnent alors les rosacées : sorbiers (Sorbus), aubépines (Crataegus), pommiers (Malus), poiriers (Malus), pommetiers (Malus), amélanchiers (Amelanchier), cognassiers (Chaenomeles).

Ces derniers porteurs du champignons le transmettra et véhiculera les spores de la rouille.

Afin d’éviter la propagation, le plus important est de traiter au plus rapide.

Comment l’éviter ?

Outre de faire un choix réfléchi sur l’essence et sur son environnement.
Si vous en avez déjà un, le meilleur moyen d’éviter cette situation est de le tailler de sorte que le vent puisse passer au travers le Genévrier.

L’aération est primordiale pour que la maladie de la rouille ne se développe pas.

Profitez des tailles de structure, de tailles en nuages, en étages qui sauront mettre votre genévrier et votre parterre en valeur.

Exemple concret

La situation était telle que nous n’avons eu d’autres choix que de tout enlever et d’emmener les branchages infectés à l’incinération.
Il n’y a d’ailleurs pas beaucoup d’autres solutions, en vérité.

Ce fut un massacre pour le Genévrier, pour lui donner toutes ses chances pour s’en sortir des soins importants lui ont étés transmis.

 


Si vous rencontrez ce genre de soucis, contactez nous

 

Liens externes :

http://www.ashoq.ca/media/filer_public/af/b6/afb6cbb6-902c-4f00-ab13-3f8717ee0b3c/rouille_tumeur_du_genevrier.pdf

Garder le cap de Plaisir Vert en tant qu’entreprise utile qui démystifie le jardinage et qui permet que chacun profite de son espace vert est une priorité pour moi.

C’est toujours avec émerveillement que je découvre les enseignements du secteur vert où je m’empresse de les partager.

Aventureuse, éclectique, technophile, gourmande, … sont des caractéristiques qui me représentent bien.
Ce qui permet de fortement m’occuper dans la gestion de Plaisir Vert alors que je viens du secteur visuel.