L’été 2015 … un climat caniculaire suivi de grosses draches … la fête des plantes !
Avec ce genre de climat, les plantes poussent à une vitesse ! Mais voilà, le revers de la chose c’est que de temps en temps, ce changement de température peut aussi créer des champignons.

La pourriture du pied du gazon est une des infections causées par ces champignons.
On l’appelle par plusieurs noms comme « Fusarium Nivale », « Fusariose Froide », tout dépendant de la sorte de champignon et comme en 20 ans, la famille s’est très agrandie et mutée, le nom de la maladie dérive selon la région et le champignon.

maladie_de_la_pelouse_01

Les symptômes sont les seuls caractéristiques de cette maladie, comme le nom l’indique le pied du gazon pourri dû à l’apparition des filaments (d’une coloration du blanc au brun) de manière aléatoire sur des petites zones qui s’étendent avec le temps.
A ne pas confondre avec le « Fil rouge » autre maladie ressemblant sauf que les fils sont rouge et provoqué par une autre famille de champignon plus propice avec un sol azotée et acide.
Lorsqu’on le gratte, on arrive au sol et les insectes se délectent des restes de racines.

Ce n’est pas vraiment courant car il faut plusieurs facteurs :

  • un climat changeant à courte durée (très secs à très humide)
  • une tonte régulière trop courte
  • un sol azotée (les nouvelles pelouses sont souvent fort alimenté en azote)
  • souvent une zone de pelouse plus à l’ombre

Théoriquement, elle apparait après l’été et persiste en hiver mais vu la météo actuelle, on en retrouve même en été chez nous.

Comme elle s’étend et hiverne, il faut s’en occuper rapidement avant que toute la pelouse soit prise.

Comment y remédier :

  • arrêter le mulching si vous en avez un pour éviter la propagation du champignon. Lorsque ce sera fini, vous pourrez le reprendre naturellement.
  • ne mettez pas les découpes dans votre composte, brûlez-les au mieux ou jetez les dans les sacs pour les déchets vert.
  • nettoyer les lames de votre tondeuse à la javel après chaque utilisation jusqu’à éradication du champignon.
  • une tonte un peu plus haute (le respect de taille/racine étant de 7,5 cm en général, comptez toujours 3 cm de plus en été)
  • faire un amendement pour changer la nature de votre sol, ici un apport de potassium avec le minimum pour les autres composants de la solution (bien lire le mode d’emploi de votre produit).
  • Si c’est dans le début, qu’il y a seulement max. 5 taches dans le sol, enlever localement la pelouse avec 20 cm sur le côté, 10 cm de racines et refaire le sol et la pelouse localement.
  • Si la pelouse est déjà bien attaquée, le traitement indiqué sera long.

Lorsque vous avez ce genre de maladie, informez nous. Ainsi lors de notre passage, on pense à nettoyer nos outils et soigner la pelouse au besoin.

 

Ceci est un article de conseil vulgarisé et simplifié, pour plus de détails d’informations faites des recherches plus approfondies.

Garder le cap de Plaisir Vert en tant qu’entreprise utile qui démystifie le jardinage et qui permet que chacun profite de son espace vert est une priorité pour moi.

C’est toujours avec émerveillement que je découvre les enseignements du secteur vert où je m’empresse de les partager.

Aventureuse, éclectique, technophile, gourmande, … sont des caractéristiques qui me représentent bien.
Ce qui permet de fortement m’occuper dans la gestion de Plaisir Vert alors que je viens du secteur visuel.