Avec la météo digne de la Grande Bretagne, au bout d’un mois de galère à tondre dans la gadoue où on laissait des traces de roues, on s’est dit : STOP !

C’est donc avec beaucoup de joie que nous avons investi sur une tondeuse à gazon à coussin d’air – connue sous le nom de Flymo produite par la marque bien connue d’Husqvarna.


Petit bout d’histoire : la tondeuse à coussin d’air est apparue 1964 lors du Salon des inventeurs de Bruxelles – « Brussels Inventors Fair » – par Mr Karl Dahlman et elle fut produite dès 1965 par Flymo, maintenant qui appartient au groupe Husqvarna AB.
Flymo continue en se concentrant essentiellement sur leur produits électrique, Husqvarna a créé ses modèles thermique de tondeuse à gazon à coussin d’air.

 

Techniquement comment ça se passe ?

En faisant appel à la technique de dépression de l’air qui, par éjection de l’air comprimé, repousse deux corps

23fcfb7017_tondeuse

 

Résultat : il n’y a aucune adhérence lors du passage de la tonte.
Nous pouvons donc tondre même quand le sol est détrempé ou en cas de forte pente.

Malheureusement les points négatif sont :
– elle ne peut monter qu’à max. 4 cm de haut, ce qui n’est intéressant que si la pelouse est entretenu quotidiennement ou au moins de régularité hebdomadaire.
– la version thermique n’a pas de ramassage de tonte donc les coupes volent et il faut donc l’éviter dans les jardins avec beaucoup de parterres avec des plantes basses

Ce qui fait qu’il ne faut pas l’utiliser dans toutes les circonstances.
Sinon très bonne petite machine dont nous sommes très contents, surtout en cette belle saison de pluie.

Nous avons choisi la version thermique mais il existe des versions électrique avec bac sous différents formats.

Et rien que pour le plaisir, voici une petite vidéo publicitaire de l’époque de sa sortie.

Garder le cap de Plaisir Vert en tant qu’entreprise utile qui démystifie le jardinage et qui permet que chacun profite de son espace vert est une priorité pour moi.

C’est toujours avec émerveillement que je découvre les enseignements du secteur vert où je m’empresse de les partager.

Aventureuse, éclectique, technophile, gourmande, … sont des caractéristiques qui me représentent bien.
Ce qui permet de fortement m’occuper dans la gestion de Plaisir Vert alors que je viens du secteur visuel.