Ma pelouse fait des trous après la tonte !

Pour une pelouse « à l’anglaise », les horticulteurs ont trouvés que faire un mélange de graminées solutionne beaucoup de problème (hydratation, pousse, couleur, texture, etc.), donc vous trouverez toujours sur le marché des « mélanges » pour le gazon.
C’est aussi pour cela que vous trouvez des gazons selon l’utilisation ou les besoins (sport, familiale, ornementale, garnisons, etc.), les mélanges diffèrent entre-elles tout simplement, sinon ce sont pratiquement toujours les même familles de graminées utilisées.
Ce qui veut dire que certaines parties de votre pelouse viennent d’une graine et l’autre d’autres, etc.
Utilisées car chaque graine donne un résultat différent, chaque graine / plante / graminée a donc des besoins spécifiques.

Idéalement une pelouse devrait mesurer 6 cm (9 cm théorique en été pour garder le sol le plus à l’ombre), ce n’est pas juste pour l’esthétique mais une observation générale par rapport au système racinaire des graminées, il équivaut généralement de 1/3 à 1/2 de la longueur racinaire idéale selon la graminée.

Lorsque la pelouse grandit, cela veut juste dire que certaines graminées grandissent (généralement celle à pousse rapide), les autres couvertes par celles qui grandissent disparaissent petit à petit dû au manque d’eau, de soleil, de nutriments, … que les autres prennent pour eux.

Résultat soit vous avez des « trous » soit vous avez directement des adventices (« mauvaises herbes ») qui trouvent que la place est agréable.

Dans tous les cas, le budget que vous avez placé pour faire votre « nouvelle belle pelouse » est « ruinée », que ce soit par semence ou par rouleaux.

Pelouse haute avant et après tonte

 

Au printemps et en automne, il pleut beaucoup en alternance avec des rayons de soleil; c’est la météo idéale pour que les plantes poussent.
La pelouse grandit donc très rapidement, c’est pour cela qu’il est important de tondre le plus souvent possible tout en respectant la hauteur adéquate.
De plus, si vous utilisez la technique du « mulching » vous lui apporter des nutriments supplémentaires, ce qui donne un très beau résultat : extension de la zone racinaire, meilleure couleur, meilleure texture, etc.

La graminée comme toute plante, a une structure, pour faire simple, nous dirons que la partie « douce » (le limbe) est celle que l’on coupe pour la pelouse, en dessous c’est une partie plus « dure » (la gaine) qui « dresse » la feuille.

Si vous donnez du temps à la pelouse de pousser, la gaine va « monter » (et se multiplier si vous laissez vraiment beaucoup de temps…. si vous êtes au stade d’inflorescence … c’est vraiment très longtemps) en même temps que la feuille va grandir.
La partie « dure » devient donc plus grande; c’est pour cela que si vous tondez tard la pelouse sera moins agréable aussi.

Si vous la taillez trop court, « pour éviter de tondre trop souvent », vous couperez non-seulement dans la gaine mais ce sera une coupe trop près du système racinaire. La pelouse n’aura plus assez de superficie pour se nourrir par la feuille (hé oui, la pelouse ne se nourrit pas que par les racines), elle sera donc plus faible.
Elle grandira certes moins vite mais elle sera moins vigoureuse, plus fragile aux maladies et se feront facilement remplacer par des adventices.
C’est ainsi qu’une pelouse se fait « envahir » par d’autres plantes.

Conclusion :

Une pelouse est un ensemble de plantes que l’on garde au stade « développement » pour qu’elle soit douce et agréable autant à la vue qu’au toucher.
Le fait de « garder » à un stade précis demandent de la technique et donc beaucoup (trop ?) d’attention.

Pour avoir une belle pelouse, il faut surveiller son développement et la tondre lorsqu’elle atteint ± 1/3 de sa taille idéale (avec une tondeuse robot ou une tondeuse hélicoïdale, la coupe sera toujours courte mais donc se fera tous les jours ou plusieurs fois par semaine), ce qui peut vous demander de tondre entre 2 fois par mois jusqu’à 2 fois par semaine (souvent au printemps et en automne) selon votre pelouse et le résultat escompté.
Il faut aussi compter dans votre budget les travaux d’entretien annuelle (voir bis-annuelle) comme la scarification, l’aération, l’apport d’engrais, etc.

Si vous n’avez pas le temps, ni envie de donner trop de budget pour avoir une « pelouse impeccable » mais que vous avez envie d’avoir du « vert » et un « agréable endroit où marcher », nous vous conseillons fortement de vous renseigner sur les pelouses alternatives ou couvre-sol.
Certains demandent aucun entretien, d’autres sont plus « écosystème », beaucoup restent vert toute l’année.

Plaisir Vert saura vous renseigner au mieux selon votre situation personnelle et votre terrain.

Ceci est un article de conseil vulgarisé et simplifié, pour plus de détails d’informations faites des recherches plus approfondies.

Garder le cap de Plaisir Vert en tant qu’entreprise utile qui démystifie le jardinage et qui permet que chacun profite de son espace vert est une priorité pour moi.

C’est toujours avec émerveillement que je découvre les enseignements du secteur vert où je m’empresse de les partager.

Aventureuse, éclectique, technophile, gourmande, … sont des caractéristiques qui me représentent bien.
Ce qui permet de fortement m’occuper dans la gestion de Plaisir Vert alors que je viens du secteur visuel.