Vous vous demandez quelle fréquence votre jardin a besoin et il est dit partout que c’est propre à chacun.
Que se passe-t-il donc avec un entretien 2 fois par mois ?

Pour quel jardin ?

Essentiellement lorsque vous avez de la pelouse, il est plus courant pour les massifs et autres plantes d’être soignés mensuellement jusqu’à semestriellement.
La pelouse, lorsque l’on veut qu’elle soit présentable, doit généralement être tondue régulièrement et deux fois par mois est une moyenne convenable.

Si on recherche un aspect « pro », il est conseillé d’augmenter la régularité des tontes.

Est-ce adapté à mon profil ?

Votre profil est une personne qui aime avoir un jardin bien entretenu où les plantes sont régulièrement nettoyées des parties fanées ou qui aime garder un aspect identique de sa pelouse.
Alors oui, c’est adapté à votre profil.

Dans un tout autre cas, il vous faudra une autre régularité.

Quel est le point négatif ?

Le point négatif est de tenir cette régularité constante.
Avec un quotidien bien rempli, il n’est pas du tout évident de s’en tenir.

Quels sont les avantages ?

En vous occupant de votre jardin à cette régularité, vous aurez un peu plus de temps pour faire autre chose que du jardinage et en même temps assez de temps pour remarquer tout manquement dans votre jardin.

En effet, vous remarquerez les maladies et autres carences assez rapidement et vous pourrez dès lors vous en occuper.

Finalement, si la passion vous prend, augmenter la régularité sera à peine remarquable dans votre quotidien.

Exemple

A l’origine, lorsque le jardin nous a été confié, la pelouse était jaune et sèche avec divers trous.

La pelouse était tondue à raz sporadiquement et la terre était pauvre, un beau jardin qui manquait de soin adéquat.

Petit à petit, toute les deux semaines depuis un an, un entretien suivi a transformé ce jardin.

La pelouse est dorénavant tondue régulièrement avec le respect des 5-6 cm pour les tontes de 2 semaines d’intervalles, deux amendements annuelles et scarification.
Elle a reprit la couleur verte et est devenue plus dense, il ne reste plus que quelques trous dû aux racines des bouleaux.

Un travail doux et lent choisi pour le respect des budgets mensuels.

 

Garder le cap de Plaisir Vert en tant qu’entreprise utile qui démystifie le jardinage et qui permet que chacun profite de son espace vert est une priorité pour moi.

C’est toujours avec émerveillement que je découvre les enseignements du secteur vert où je m’empresse de les partager.

Aventureuse, éclectique, technophile, gourmande, … sont des caractéristiques qui me représentent bien.
Ce qui permet de fortement m’occuper dans la gestion de Plaisir Vert alors que je viens du secteur visuel.