Cela fait quelques années que la prairie fleurie redevient à la mode.
Et tant mieux !

De plus en plus de gens veulent en avoir une ou du moins la faire eux-même.
Bonne nouvelle, la technique est assez simple.

Par contre, il faudra faire attention à plusieurs paramètres au sinon, la zone de réussite sera assez faible et il y aura déception.

On peut le remarquer lorsque l’on se promène dans les rayons de pépinaire ou de bricolage, de plus en plus de producteur propose leur mélange, la diversité s’élargie.
Et il est aisé de choisir parmi les choix que de devoir faire soi-même la récolte et de connaitre les variétés.

Nous allons donc revoir ensemble tous ces points importants pour la réalisation de votre prairie fleurie.

  1. Les bénéfices
  2. Choix de la saison
  3. Choix des graines
  4. Technique de mise en place
  5. Premier résultat
  6. Entretien

Pour illustrer, il y a notre projet participatif “Adopte un arbre” où il y a eu différents tests et d’autres chantiers privés.
Tous avec des conditions, des choix et matériaux différents.


 

Choisir ses graines

Sur le marché actuel on retrouve :

  • les graines “classique”
  • les graines classique enrobées d’engrais
  • les graines bio
  • les graines locales (sous-entendu bio)

Vérifier sur l’emballage les indications, outre la partie écologique, le résultat sera grandement différent.

 

Les graines classiques

Généralement, il n’y a aucune indication spécifique sur ces graines à part la publicité alléchante classique.
Les paquets promettent de vous offrir un joli parterre fleuri.
Ni leur origine, ni la composition exacte (liste de plantes en latin), ni leur type de production.
Ces manques d’informations font qu’il est probable que ces graines peuvent venir d’un pays qui n’ont pas les même legislation que la Belgique.

Comme résultat, vous aurez un semis dont le résultat sera aléatoire, avec comme risque :

  • des graines qui peuvent ne pas survivre en Belgique (ex: un petit producteur du sud de la France)
  • une espèce qui devient envahissante chez nous
  • pas approprié à votre environnement

Le seul avantage c’est qu’elles sont les plus économique, c’est un peu comme jouer à la lotterie.

 

Les graines classiques enrobées d’engrais

Cette technique étant particulière, il est probable que ce soit une marque qui a des procédures à respecter qui le propose.
Les mélanges sont alors un peu plus étudiée et on peut espérer que le résultat sera plus correspondant à l’environnement de notre pays.

La technique ayant comme but de booster les semis, elles se développeront sans soucis si la mise en place respecte les règles.
Elles sont souvent à un prix équivalent que les graines bio.

Le résultat final vous donnera certainement une satisfaction visuelle rapidement.
Le point négatif est que les engrais ont des produits éphémère, la première année sera donc spectaculaire mais le semis sera en manque pour les années suivantes.
Pour avoir un résultat identique, il faudra réintroduire les engrais de vous-même.

De plus, ces engrais auront un impact à long terme sur les pollinisateurs.
Ce qui est un facteur majeur négatif puisque c’est un des buts pour la mise en place d’une prairie fleurie.

 

Les graines bio

Comme nous le savons tous, un produit bio est un produit exempté de produit chimique (du moins tant que cela respecte des normes), sa provenance est par contre pas tenu en compte.

En utilisant ces graines ont peu espérer que nous contribuons à un meilleur environnement.
Il reste nécessaire de vérifier son origine, en espérant que le mélange propose des plantes adaptés à notre environnement.

Si c’est bien le cas, le résultat visuel sera probablement très étonnant.
En effet, les graines bio n’ayant aucun supplément vont se développer à leur rythme.

Nous verrons par après ce que cela veut concrètement dire.

PLAISIR VERT travaille parfois avec ces graines.

Les graines locales (non-bio)

Les grandes marques ayant vu la problématiques des plantes non-adaptés dans leur paquets ont créé des gammes “indigènes”.

Ces gammes ont des classements de niveaux pour les cahiers de charges des communes et administrations publiques.
Elles garantissent uniquement l’origine du pays, leur variantes répondants sur les diversités, leur reproduction, leur propagation, ….

Toute la réflexion est donc porté sur la nécessité d’avoir un résultat avant d’avoir une terre saine.

PLAISIR VERT travaille parfois avec ses graines.

 

Les graines locales (sous-entendu bio)

En Belgique, il y a très peu de producteur nationaux mais ils existent !
Ouvert depuis quelques années, ils sont encore jeune et manquent de diversité – de fait ils se fournissent à l’extérieur pour combler les lacunes en attendant de pouvoir créer la production locale –
Il est donc très important de les soutenir afin de les aider à se développer et ainsi gagner une production complètement “belge”.

L’avantage avec ces semis locaux c’est qu’ils ont étés éprouvés dans notre pays et que leur développement a été étudiée afin de respecter notre environnement.

Par expérience, ce sont les graines les plus capricieuses.
Ayant un taux de survie assez important, elles ne se décident de se développer que lorsqu’elles considèrent que l’environnement leur convient.

Le point négatif de ces graines, c’est quelles sont relativement chères et le stock limité.

PLAISIR VERT travaille essentiellement avec ces graines.

 

 

Dans tous les cas, les variétés peuvent être du :

  • monoplantes (une seule variété de plante)
  • résultat par thème (andalousie, bord de mer, …)
  • résultat par saison (floraison d’été, floraison de printemps)
  • résultat par but (papillon, pollinisateur, …)
  • résultat par environnement (pour l’ombre, bord de route, …)

Il y a vraiment un peu pour tout les goûts dorénavant, PLAISIR VERT vous invite à essayer lorsque vous verrez une boite vous intriguer.

Nous vous expliquons la procédure à la suite de cet article 🙂

Que peux apporter Plaisir Vert ?

Mettant en avant la nécessité de biodiversité, PLAISIR VERT a eu la chance de pouvoir travailler sur différents terrains ainsi qu’effectuer ses propres expériences sur une parcelle où la possibilité d’avoir une observation quotidienne et dans le temps.

C’est donc dans l’objectif de semer cette philosophie que nous aidons à gérer les intéressés.

Passez à l’article suivant pour comprendre les différents type de semis sur le marché

Jovelyn de Plaisir Vert

Auteur : Jovelyn pour Plaisir Vert

Proche de la nature dans sa version pure dans l’âme, j’ai découvert le jardinage en rencontrant Julien.
Cette différence m’a imposé des questions et mon quotidien m’a apporté des réponses.

C’est donc dans l’optique de transmettre ces réponse et ces questions que je rédige mes articles,
En espérant informer et guider les personnes au mieux.