En 2019, on se disait que 2020 serait un tournant majeur de l'activité.

L'entreprise avait une bonne tournure et on se disait qu'il était temps de devenir une PME digne de ce nom et d'augmenter les équipes.
Fin 2019, Plaisir vert essayait de se constituer en SRL du côté administratif et d'un côté sur le terrain les collaborateurs ont augmentés.

Tant et si bien qu'on a commencé en 2020 avec une équipe importante de 3 collaborateurs au bureaux et près de 6 sur le chantier.
Nous étions prêt à attaquer cette nouvelle année !

 

 

Plaisir vert décembre2019
Plaisir vert décembre2019

L'année 2020 est arrivée.

Pour faire la transition, nous avions justement un gros chantier qui devait financer la mise en place de tout le système.
Durant tout le temps de la réalisation, ce chantier s'est avéré très compliqué à réaliser surtout avec de tout nouveaux collaborateurs.

Julien et moi-même avions le guidon devant les yeux est la vitesse qui prenait, on a manqué de recul lorsque le gros verglas du confinement est apparu !

Le dérapage fut long et difficile, on a cru que cela n'allait jamais s'arrêter.
Entre des collaborateurs qui sont partis d'eux-même, le grand chantier qui ne s'améliorait pas, les règles de distantions sociales imposées (1 personne par camionnette).
Et même si nous pouvions tout de même continuer à travailler, il s'est tout de même vu une différence dans la quantité des demandes.

En prenant tout cela en considération, Plaisir vert s'est senti de plus en plus mal surtout avec l'augmentation des charges et les investissements que nous avions mis en place.

 

L'équipe, les emplois, que l'on voulait sauver

Notre première réaction était de sauver l'équipe qui avait été mise en place.
Pour cela, nous avions diversifié nos services du côté des bureaux, nous avons voulu mettre en place une aide à la digitalisation.
Ce service qui est né dans l'urgence n'a finalement pas réussi à garder nos collaborateurs du bureau et il a fallu accepter de faire des modifications structurelles.

Pour respecter les normes misent en place, nous avions opter pour la solution où l'on donnait plus de responsabilité à nos collaborateurs de chantier.
Puis cela leur permettait d'avoir l'opportunité de démontrer leur savoir-faire.
Malheureusement, cela ne fut pas du tout fructifieux ; au contraire, cela nous a augmenter la difficulté.

 

Comme pour beaucoup de monde, on entendait "bientôt fini" et "réinventez-vous" mais cela restait compliqué.
Compliqué à comprendre, compliqué à mettre en place, compliqué à accepter.

Nous voulions faire une activité créative et nous nous étions tourné à faire des vidéos de présentations des parcs et jardins de Belgique.
C'était très chouette, jusqu'à ce que le confinement se renforce et qu'on ait décidé d'en faire une pause.

2020, c'était aussi l'anniversaire des 10 ans de l'activité.
Nous ne savions pas si nous allions pouvoir continuer ainsi donc nous avions décider de le fêter agréablement avec quelques clients qui ont répondu à l'invitation.

L'activité était un workshop d'introduction au terrarium, on avait loué une grande salle dans laquelle les mesures sanitaires étaient respectées.

L'événement fut tellement agréable que la décision de continuer à faire des terrariums s'est mit en place.

Faire du terrarium comme une activité commerciale a permis à Julien et moi-même de développer autrement notre point de vue sur le développement de la végétation.
De nouvelles idées sont apparues, des recherches de nouveaux fournisseurs, des rappels de nos débuts.

Avec le recul, c'était une étape importante pour notre état mental.
Le lâcher prise était nécessaire, nous avons pu à nouveau nous amuser à créer.

Cela s'est certainement vu dans notre attitude.
La positivité était de retour car nous avions un retour direct de ce que nous réalisions.
Point assez important pour la suite de notre histoire.

 

 

 

julien pour son webchannel
julien pour son webchannel
10 ans pv - terrarium - famille
une grande salle louée pour accueillir les gens pour le workshop
10 ans pv - terrarium - exemple
exemple de terrariums

Nous sommes donc arrivés fin 2020.

Durant l'année qui est passée, la mise en place de la SRL n'avançait pas.
Pour transformer cette activité en personne physique en société, il fallait répertorier tous nos biens ; rien que cela, ce fut une véritable agonie pour toute l'équipe.

Nous avions voulu aussi simplifier tout le protocole administratif.
Pour ce faire, il y a eu plusieurs essai avec divers logiciels; la mise en place, les tests, les modifications, ... tout cela prit un budget important.

Budget qui nous a dépassé et qui a été fatal lors des périodes creuses de 2020.

L'équipe s'est allégé étrangement de manière naturelle, la plupart de nos collaborateurs ont décidés de partir d'eux-même.

Les fêtes sont arrivées avec l'arrêt annuel de nos activités.

 

 

publication de Terrarium sur instagram

Durant les fêtes, nous avons augmenter notre attention sur l'activité des terrariums et de par ce fait, prit des habitudes de publications sur les réseaux.
Quand je vous disais que cette activité nous a été important, c'est parce que grâce à ces publications, nous avons continuer à montrer notre savoir-faire et nos connaissances.

Nous avons finalement reciblé tout notre service.
A la base, Plaisir vert était voué à devenir une PME avec 3-4 équipes sur chantier et des personnes au bureau, c'est fini.

Il nous fallait modifier le but de l'activité.

 

Il a été décidé que le service serait axé essentiellement sur un service minutieux avec un suivi client important.
Dorénavant, Julien travaille sur des chantier d'aménagement à mi-temps et peut donc se consacrer à l'étude des projets le reste de la semaine.
L'équipe restera petite avec un seul collaborateur de confiance, actuellement James, qui lorsqu'il sera sans Julien peut se consacrer à l'entretien des jardins courants.
La vitesse d'exécution a été diminuée dans notre planning pour augmenter la précision.

Le terrarium continuera son bonhomme de chemin, toujours dans l'optique de le faire durant nos temps libre et pour le plaisir des gens.

 

Durant ce début d'année, tout n'a pas été rose, il y a eu tout de même un début sévère, nous avons dû prendre des décisions strictes d'alléger les charges et demander de la patience à nos fournisseurs.
transforma, le coworking qui abritait nos bureaux ont étés spécifiquement un vrai support durant cette période compliqué.

 

transforma nous a permis d'avoir un petit présentoir à leur entrée

Toute ces mises en place et ces demandes de soutient ont permis de remonter la pente.
Cependant, le plus important était de savoir si nous allions encore continuer dans cette pente ou si nous avions la possibilité de se reprendre.

Car diminuer les charges c'est bien mais diminuer le temps de travail sur chantier et diminuer le nombre de collaborateur, ...
Sans pour autant modifier notre tarification affichée.
Même en augmentant le temps consacré et l'attention afin de viser la satisfaction client, le pari reste risqué.

 

des publications sur notre travail de bureau ont régulièrement étés faites durant les fêtes

Résultat, après toutes ces histoires, il semble que notre message a été entendu.
Le service de paysagisme a vraiment prit du poil de la bète.
Que ce soit pour Plaisir vert avec des travaux que pour Julien Paps avec de la consultance pour les jardins.
Les visites ont affluées, les accords se sont misent en place, les dates sont proposées, ...

La question se pose alors : "est-ce viable" ?
Oui, ça l'est.
Une révision des dépenses quotidienne a bien été fait mais nous pouvons être tranquille.

Nous sommes concrètement soulagé de savoir que nos services vont pouvoir continuer.
Et nous avons vraiment hâte de voir les projets se réaliser.

Pour les terrariums, l'intérêt des personnes restent présents et c'est très agréable de le voir.
Nous hésitons d'ouvrir un commerce sur pied mais c'est augmenter le risque donc nous sommes encore en pleine réflexion dessus.

Nous avons aussi remarqués que toutes ces mises en place pour digitaliser notre entreprise pourront certainement aider; de fait, je continuerais à faire de la consultance pour la transformation au digital sporadiquement.

La webchannel de Julien reprendra certainement dès que l'on aura stabilisé la situation.

 

 

En résumé

Malgré le coût financier que le confinement a imposé, nous sommes vraiment satisfait de notre révision.

Durant plusieurs années, nous avions essayé de faire des augmentations d'équipes.
Pour ce rendre compte, que nous nous sentons bien mieux en petite équipe.

Avec beaucoup de recul, nous sommes très contents de pouvoir proposer un service de haute satisfaction aux clients.
Ainsi que de continuer nos petits projets sur le côté.
Nous sommes convaincus que ces petites graines nous mèneront vers de très chouettes nouvelles aventures.

 

Il nous reste plus qu'à espérer que la mise en société se fera bientôt.
Et nous aurons une super année 2021.

A vous, confrères indépendant

Certains de nos confrères nous ont transmis que tout allait bien pour eux et tant mieux !
Heureusement que certains ne subissent pas la crise.

D'autres l'ont subis de plein fouet et ne savent pas ou ne peuvent pas se reconvertir.
Nous sommes vraiment désolés pour vous.
Ayant juste frôlé cette situation, notre angoisse était tellement importante à ce moment-là que nous ne pouvons imaginer ce que ce serait si nous n'avions pas pu nous relever.

De notre côté, nous avons beaucoup travaillé, lancé un peu dans tous les sens les filets et nous avons pris les leçons qui en ont suivi.
Nous avons eu de la chance d'être entouré de personnes bienveillantes parfois un peu moins mais nous sommes reconnaissant de notre situation.

Parfois, se reconvertir c'est vraiment trop compliqué.
Mais ne sommes-nous pas des indépendants ? Ceux qui aiment se battre pour leur activité ?

Parfois, accepter de se reconvertir nous amène à de nouvelles perspectives bien meilleure que la précédente.

Nous vous souhaitons de trouver votre chemin.