Profitez de votre espace vert
Sièges à
MEISE - JETTE - EVERE
25 Août 2015

[Technique] Coffrage du bambou

Pour nous, un bambou, ça se coffre ! point
Et ça se garde un oeil sur le développement et l’entretien au besoin.

Certains de nos confrères seraient contre et même mon professeur m’avait mal noté pour ce sujet car pour eux, il y a des variétés de bambous (les cespiteux) qui n’ont pas besoin de coffrage car peu rhizonnant (peu traçant) en théorie.

Oui, mais voilà ! en théorie … Imaginez : si maintenant l’espace du bambou que vous allouez est plus petit que l’espace du bambou que vous avez acheté ?
Quelle que soit la variété, comme par hasard, vous tombez sur LE plan de bambou qui pousse 1m de plus que vous aviez prévu alors que vous aviez lu sur sa fiche qu’il prendrait 2m de diamètre et que vous aviez prévu 2m50 en vous disant que c’est une estimation large pour le bord.
Vous arrivez donc à un bambou qui va ressortir de 50 cm tout autour de la bordure dessinée.
Ce qui n’est pas bien grave si vous avez le terrain qui correspond mais si vous avez un petit terrain, cela peut faire beaucoup dans votre espace vert.
OU / ET par hasard, vous avez une racine qui décide de se reproduire un peu plus loin, que vous n’aurez pas remarqué de suite, ne vous doutant pas que cela puisse se reproduire, vous vous retrouvez à devoir faire des travaux de recherches des racines.
Car pour la plupart des variétés les racines deviennent indépendantes même si on les coupe du pied-mère.
Au risque de vous faire envahir petit à petit ainsi que votre voisinage.

Vous pensez que l’on exagère ? Voici ce que l’on rencontre occasionnellement :

bambou
Oh le magnifique cespiteux qui va laisser UNE racine se promener et que l’on a retrouvé dans la zone du point rouge représenté

Finalement, le coût de la recherche et de la remise en état seront bien plus importante que la pose d’un coffrage d’une barrière anti-rhizome dès le départ.

C’est pour cela que Plaisir Vert vous propose TOUJOURS un coffrage quelque soit la variété proposé.
Que ce soit un jeune plan de bambou ou un ancien pour la remise à neuf d’un terrain.

Si vous appréciez une petite touche d’asie dans votre jardin et que vous désirez avoir un peu de bambou, le(s) planter dans une jardinière est une EXCELLENTE idée.
Gardez tout de même en tête que le risque de devoir jeter la jardinière en cas de besoin de suppression est haute.

 

09 Juil 2015

[Plantes] Le buxus – buis

DSC_0012_ADMIN_Jul-09-234800-2015_Conflict
Buxus nouvellement placé sous notre surveillance et en rattrapage d’entretien régulier

On en trouve partout dans le monde. En Europe, du Portugal jusqu’en Allemagne. En Belgique, nous l’utilisons selon l’influence française : en bordure, en boule, en pyramide, en topiaire, …

Le buis est une plante appréciée par les citadins, très souvent proposés par les paysagistes dû à sa facilité de créer des formes géométrique et le peu d’entretien qu’elle demande ainsi que par sa longévité (plusieurs siècle). Le buis a aussi le gros avantage d’être résistant aux maladies et à la pollution mais par contre, il faut noter qu’il craint beaucoup les désherbants (donc attention si vous désirez en poser en bordure de chemin « à stériliser ») et est sensible à une chenille « la pyrale du buis » (Cydalima perspectalis) .

C’est un arbuste très compact et avec un vert profond, provenant de la famille des Buxaceae, il se plait dans les sols ordinaire jusqu’à sec et calcaire, il supporte un soleil léger et une mi-ombre.
Possible de replanter à toute taille que ce soit en pleine terre ou en pot, ses racines remontant avec le temps, elles ont besoin de peu de profondeur.
Son feuillage à croissance lente (+- 15cm par an) est permanent et supporte nos hivers (-15°).

En réalité, il en existe plus de 70 espèces et cultivars mais vous trouverez certainement que 2 à 3 espèces communs chez nous.

A éviter pour :
Les familles qui ont des enfants en bas-âges.
le contact avec sa sève peut provoquer des irritations cutanées et son ingestion directe est toxique. Par contre, en décoction c’est une plante médicinale homéopathique pour les rhumatismes, fièvres, diarrhées, goutte.. donc pour les adultes.

A conseiller pour :
Les copropriétés, les entreprises, les personnes activent qui n’ont jamais le temps de jardiner mais qui aiment avoir un aspect propre de leur espace vert, les fans des buis, …

Ceux que Plaisir Vert peut facilement vous proposer sont :
(les autres sont à commander chez les pépinières spécialisées)

  • Le buxus sempervirens :
    Variété la plus répandue.
    Hauteur / Largeur max. : 5 à 6 M
    Utilisation : Très bien pour les grandes haies (150-200 cm) et les grands sujets d’art topiaire
  • Le buxus sempervirens ‘suffruticosa’ :
    Variété naine
    Hauteur / Largeur max. : 1 M
    Utilisation : Idéal pour les bordures basses
  • Le buxus microphylla Faulkner :
    Variété provenant du Japon (1860)
    Hauteur / Largeur max. : 1 M
    Utilisation : très bon pour l’art topiaire en pot et donc pour les balcons.

L’entretien pour un magnifique buis :

  • 2 ou 3 tailles par an, avec une intervalle de min. 3 mois entre des tailles importantes.
  • Ne jamais tailler en période de gel et de canicule.
  • Après intervention, arrosez les pieds et la semaine suivante faire un apport d’engrais complet
  • 1x par an, vérifier si le pied a besoin d’un apport de terre.

Est-il important d’entretenir un buis puisqu’il est résistant ?
Ce n’est important que si vous désirez profiter de son magnifique feuillage et de ses possibilités de formes.
Un buis qui étouffe par manque de place ou s’éclaircit par manque d’entretien crée un développement irrégulier.
Car, les nouvelles pousses (qui choisissent le meilleur endroit pour se développer) ont la priorité sur la sève, la base (pied et intérieur de la plante) a alors tendance à se dégarnir.
Dans tous les cas, c’est généralement rattrapable en reprenant un entretien régulier et suivi.

 

Ceci est un article de conseil vulgarisé et simplifié, pour plus de détails d’informations faites des recherches plus approfondies.

24 Juin 2015

[Plantes] Pensez à l’origine, la qualité de la pelouse en rouleau

Ah c’est toujours super lorsque l’on peut se permettre de faire poser la pelouse en rouleau, en quelques heures, on trouve un terrain tout vert. Surtout qu’il est de base, exempte de mauvaises herbes et qu’on peut le placer pratiquement toute l’année, sauf quand le fournisseur lui-même est fermé 😉


Mais tout de même, il faut faire attention, outre le prix, posez-vous ces questions :

  • Avez-vous besoin d’améliorer votre sol ?
  • Est-ce que la situation du terrain est propice à une pelouse ?
  • Avez-vous le temps de vous occuper de votre pelouse 3 semaines qui suivent sa pose ?
  • La provenance de vos rouleaux garantisse-t-elle sa qualité ?

Les deux premières questions étant général pour toute les pelouses et peut être remédié avec des soins.
La 3e est une sécurité, une pelouse en rouleau demande autant d’attention qu’une pelouse semée lors de sa pose, le résultat est juste beaucoup plus rapide.
La dernière question par contre … est un critère sur lequel cet article sera consacré.

L’origine des pelouses en rouleaux

De temps en temps, nous rencontrons des clients qui ont acheté leur pelouse en rouleau, une affaire qui ne pouvaient pas rater, au lieu de passer par notre service d’achat (c’est normal, moi-même, j’adore craquer sur une promotion).
Et il faut donc « simplement » poser ces rouleaux.
Puis quelques temps après, des mauvaises herbes poussent rapidement, des éclaircissements apparaissent un peu partout ou ne poussent plus, …
Que s’est-il passé ?

En réalité, il y a de tas de facteurs qui font qu’une pelouse a plus ou moins de problèmes.
Une partie peut être prévenu avant la pose (d’où le nettoyage, l’amendement et la mise à plat), une autre durant les entretiens mais ce que l’on ne pense pas toujours : c’est qu’en passant par la pelouse en rouleau, on perd de vue la provenance de cette pelouse.

Une bonne pelouse en rouleau est surtout constituée de plusieurs sortes de semences de graminées, ce qui rend l’ensemble plus fort.
C’est important car on coupe les racines, on les déplace, on leur demandent de se reconstituer sur une autre terre et en plus, de survivre à tout ça, il faut que la pelouse puisse s’adapter et continuer à vivre !

Sauf cas exceptionnel, le mieux est de choisir un mix « sport/récréatif », qui permet de profiter pleinement de sa pelouse. Cela suffit amplement si vous préparer le sol convenablement et continuer à suivre son évolution lors de sa repousse.
Si vous avez une autre utilisation, vous pouvez trouver des fournisseurs qui vous proposent plusieurs formules. Renseignez-vous !

Donc, notre conseil : vérifier bien que la société où vous achetez vos rouleaux est sérieuse et digne de confiance.

Personnellement, nous achetons pour nos clients des rouleaux de pelouses de qualité, généralement « sportif/récréatif »; pour cela, nous avons étudié la constitution des pelouses de nos fournisseurs, c’est réellement nécessaire lorsque l’on aime la satisfaction de notre clientèle.

champs d’herbes, que l’on met en rouleau (à gauche, les rouleaux perdus car mal formé) pour les pelouses

Et bonus : nos clients reçoivent tous un carnet de santé pour leur jardin où il y est rappelé les soins à effectuer pour garder une belle pelouse.